Grèves, retards, trains annulés, … : www.vousavezdesdroits.be

03-12-2014

Les voyageurs de train sont victimes des grèves et des économies. Les associations Test-Achats, TreinTramBus et Navetteurs.be lancent une grande campagne de sensibilisation afin d’encourager les voyageurs à demander la compensation à laquelle ils ont droit. Elles demandent également la simplification de procédure de demande d’indemnisation.

Les usagers des trains en Belgique sont doublement pénalisés ces derniers jours : par la multiplication des mouvements de grève et bientôt à cause des économies annoncées pour le rail. Les usagers vont devoir subir 5 journées de grève en 4 semaines. Test-Achats, TreinTramBus et Navetteurs.be vont demander des compensations. Elles lancent, à partir du 3 décembre, une grande campagne d’information et de sensibilisation. Celle-ci a pour but d’inciter les voyageurs à demander des compensations pour les désagréments subis. A côté de cela, les 3 associations demandent que l’on simplifie de manière urgente la procédure d’indemnisation.

Les usagers auront subi pas moins de 5 journées de grève en 4 semaines durant les mois de novembre et décembre. Et bien que les grèves aient été annoncées, ces mouvements à répétition constituent néanmoins un problème majeur pour la plupart des voyageurs. « Tout le monde ne peut pas se permettre de consacrer 5 jours de congés pour faire face à ces mouvements. De plus les journées de grève tombent pour la plupart dans la période d’examens, ce qui entraîne également des problèmes d’organisation pour les écoles », dénoncent Test-Achats et les associations de voyageurs. « Les grèves, cumulées à une ponctualité médiocre, renforcent l’image du chemin de fer comme moyen de transport peu fiable ».

A cela vient s’ajouter la menace des économies annoncées. D’ici 2019, le Groupe SNCB perdra plus de 20% de sa dotation. « Nous ne croyons pas que cela pourra se faire sans toucher au service des trains. Nous craignons qu’une fois de plus on ne taille dans l’offre et qu’on augmente les prix. Le gouvernement doit réagir. »

Les usagers de la SNCB ne sont pas totalement impuissants. En cas de retards, d’annulation et de grèves, ils ont un droit à compensation même si la SNCB invoque souvent le « cas de force majeure » en cas de grève afin de ne pas payer les compensations. Test-Achats, Navetteurs.be et TreinTramBus appellent les usagers à demander massivement leur compensation. Elles demandent par ailleurs à la SNCB et à la Ministre de la Mobilité d’améliorer la procédure actuelle de compensation.

Test-Achats, Navetteurs.be et TreinTramBus ont donc des exigences concrètes :

  1. La simplification en profondeur de la procédure de demande d’indemnisation avec un formulaire simplifié. Dans une enquête de satisfaction récente de Test-Achats, on constate qu’une personne sur deux est mécontente à très mécontente de la procédure à suivre pour obtenir ses compensations.
  2. La compensation en liquide (plutôt que sous forme de bons de valeur ou de tickets ou de sorrypass).
  3. Une campagne d’information claire et transparente une fois que la procédure aura été réformée, en concertation avec les usagers et leurs associations et la création d’une plateforme électronique et spécifique pour l’information et la procédure.
  4. La réinstauration de la compétence de l’Ombudsman du transport ferroviaire, qui a été mis hors-jeu par la SNCB et le législateur.

Ce 3 décembre Test-Achats, Navetteurs.be et TreinTramBus distribuent des flyers aux entrées des gares de Gand-Saint-Pierre, Bruges, Namur et Liège afin de rappeler aux usagers leurs droits. Les 9, 12 et 16 décembre ces actions seront répétées dans d’autres grandes gares.

Plus d'infos: www.vousavezdesdroits.be